Jour 10 : Shanghai, le retour du boudha

Plus de pluie lorsque nous nous levons le lendemain à Shanghai. Nos prières à Boudha ont du fonctionner. Du coup, pour le remercier on lui paye une petite visite le matin au temple du Boudha de Jade.
Sur la route nous croisons une ces cabines téléphoniques de Shanghai avec le wifi juste à l’intérieur :

image

On arrive au temple :

image

Des Boudhas, tout pleins de Boudhas. Ceux là représente le passé, le présent et le futur (le futur n’a pas survécu à mon cadrage de professionnel).

image

Une vue de l’extérieur (eh oui, je ne sais pas non plus régler l’exposition des photos en plein jour maintenant. C’est comme si je désaprennais la photo progressivement).
On arrive dans une petite cour très mignonne :

image

Puis une autre avec des bruleurs d’encens qui rappellent ceux des temples du Japon :

image

La, on peut mettre le feu à des fleurs de lotus pour se venger :

image

Ça t’apprendra Lotus de mes deux !

Nous ressortons du temple pour aller vers la concession française. Mais, attends Thibaut ! me demanderont ceux qui suivent. Pourquoi ça s’appelle le temple du Boudha de Jade ? Eh bien c’est parce qu’il y a une grande statue de Boudha en Jade a l’intérieur mais il est interdit de la prendre en photo. Ah, c’est la plus belle chose que j’ai jamais vu de ma vie. J’en ai encore des larmes. Comme j’aurais voulu que vous la voyez. Tant pis.

On continue donc notre route jusqu’à Xitiandi, petit quartier de la concession française :

image

Tiens, nos premiers platanes depuis longtemps.
On s’arrête pour manger thaï du coup :

image

Chouette, de la pieuvre.
Bon, quand pho y aller, pho y aller.

image

On continue de se balader dans les allées et on entre dans un parc ou l’on croise des gens qui font du tai chi :

image

Les parcs sont très vivants entre les gens qui dansent, les gens qui jouent au cartes, qui chantent. Il y a de l’ambiance !
On continue la visite en longeant de belles propriétés :

image

Une église orthodoxe russe dans la concession française de Shanghai transformée en pub anglais :

image

Puis on finit par la rue des tailleurs de robes chinoise (regroupés tous ensemble comme le veut la règle des commerces chinois)

image

Changement de quartier pour Tianzifang ou nous prenons une petite pause dans une salle de torture :

image

Un salon de thé qui ne fait que des desserts au Durian. Je vous en avais parlé au début du blog. C’est un fruit absolument inbouffable pour nous et qui est appelé le roi des fruits en Asie.
J’ai donc commandé une belle boule de glace :

image

Et je n’ai réussi à avaler que ça (pareil pour Audrey) :

image

Et encore, en ayant la nausée juste après, en mangeant un grany pour faire passer le gout et l’estomac en vrac tout le reste de l’après midi. Durian : ECHEC !

On va donc se balader dans Tianzifang, très joli petit quartier :

image

Pleins de petits magasins pleins de photes d’orthograffe (comme ce blog) :

image

« Cette lettre qui ressemble à un pont Roger Tian, tu crois qu’il faut la mettre dans quel sens ? »
« Ben, ça ressemble à un honorable pont, donc on va le mettre comme un pont ».
Du coup, en écrivant cet article, la plume à la main, regardant au loin, le cheuveu au vent, je ne comprends pas pourquoi le dernier « u » est bon.
On continue la balade :

image

image

J’aimerais vous montrer plus ce qu’on voit dans les magasins mais les vendeurs sont tellement nombreux et nous suivent en disant « Hallo! ». Du coup, c est très dur de prendre des objets en photo. Dans l’ensemble c’est plus traditionnel et moins mignon qu’au Japon.
On retourne à l’hôtel puis on va manger. Le guide nous dit qu’il y a un restau qui fait du bon canard salé en bas de notre rue.
On y va, bon par contre, rien n’est écrit en anglais, aucune photo. On hésite et on se lance :

image

Bon, le point positif c’est que j’ai eu du canard. Le point négatif, c’est que je n’ai eu que du canard. Et 500g de canard bouilli tout seul, c’est un peu sec. En tout cas ça a fait rigoler Audrey.
On décide ensuite de passer la soirée dans la grande avenue commerçante qu’on avait vu sous la pluie la veille.

image

Je vous avez dit que les Chinois aimaient manger. Il y a un magasin de bouffe de 4 étages en plein milieu des Champs Elysée de Shanghai :

image

image

Mouais..

image

Bof…

image

DU SAUCISSON !!!! BOUDHA NOUS BENISSE !
J’en ai pas acheté (rapport aux 500 g de protéines avalées une demi heure avant) mais j’ai été tenté.
Et devinez ce qu’on trouve dans ce temple de la cuisine shanghaienne :

image

Ah, j’vous jure.
On trouve aussi que cette avenue un immense magasin dédié à la médecine traditionnelle (avec beaucoup de vendeurs et pas de photos du coup), un magasin pour faire des estampes.
Et le magasin de mode de Shanghai :

image

Ou on peut faire des concours de corde à sauter

image

(J’en connais une qui aurait gagné un t-shirt gratuit)
Et jouer à Pierre feuille ciseaux :

image

La soirée se finit en marchant jusqu’au Bund (je ne vous ferait pas encore une fois subir une photo de nuit mais c’était joli).
Et dodo !
Je dors mal cette nuit là :

image

« Comme nous sommes bien chéri sur cette île au milieu de tous ces Durians ! »
(Je donne des cours de trucages photographiques pour ceux que ça intéresse)

Publicités

3 réflexions sur “Jour 10 : Shanghai, le retour du boudha

  1. Profitez du paysage semble plus simple que de profiter de la gastronomie. Ça fait pas grossir en plus et les paysages sont jolis, variés et contrastes. Amusez vous bien. Bisous

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s