Jour 16 : Quand Xi’an à plus….

Le lendemain, ça va pas très fort non plus mais un peu mieux. Le manque d’échauffement sans doute. Une vingtaine de kms à pied et il n’y paraîtra plus.
On sort de notre auberge et on longe l’allée des vendeurs de téléphone. Des dizaines de jeunes habillés au couleurs des différentes marques abordent les clients et font des haies d’honneur :

image

image

J’en profite aussi pour prendre une photo de la tour de la cloche qui servait à marquer les heures de la journée :

image

Elle fait face à la tour du tambour qui, elle, marquait les heures de la nuit (avec un tambour ce coup ci, vous l’aurez compris). Ces deux types de tour existent aussi à Pékin donc rappelez vous-en. Que j’ai pas à tout reexpliquer, bande de cancres !

On se dirige donc vers le quartier musulman avec pour objectif de visiter la grande mosquée de Xi’an. Eh oui, il n’y a pas que des bouddhistes et des taoïstes en Chine. L’islam a été introduit au 7e siècle par les marchands arabes et perses qui bourlinguaient sur la route de la Soie (cf. Le guide).
Les hommes portent une petite calotte et les femmes un voile :

image

image

On passe d’abord par la rue piétonne principale qui, on commence à avoir l’habitude, ne contient que des stands de bouffe et des restaus.

image

Mais le mélange des genres donne des choses très très apetissantes. Et il n’y a pas de porc, pour changer un peu :

image

image

Un gâteau de riz trempé ensuite dans une confiture de prunes.

image

image

Des galettes magnifiques aux graines et épices.

image

Des brochettes d’agneau.

image

Un espèce de nougat fait en étirant très longtemps une bande de sucre.

image

Et des jolis noix qu’ils lissent et nettoye en les faisant tourner dans du sable.

Mmmmhhh. Vous avez bien faim là, non ? Vous inquiétez pas, on va arranger ça et quitter la rue principale.

image

Des coeurs (de boeuf ?) parfaitement stockés sous un parasol et un ventilateur.

image

image

image

Les bouchers du quartier qui depiautent des carcasses d’agneau/mouton et exposent ensuite les carcasses. J’ai eu une pensée pour mon papi en voyant tout ça et je me suis aussi dit que je me ferais bien un bon tartare ce midi là.
Et pour les amateurs d’abats :

image

Des foies que les gens achètent à la coupe comme ça.

image

Et la tête de veau (pensée pour mon propriétaire cette fois). Bon j’arrête mais il y en avait partout dans la rue et c’était vraiment impressionnant. Et la question de l’hygiène se pose vraiment dans mon petit cerveau de français. À quel point il est mauvais de manger ça ? Est ce que la chaîne du froid est si importante ?

image

Bohh, on s’en fout en fait.
On continue donc notre périple dans quartier et on galère un peu pour trouver la grande mosquée qui doit pas être si grande finalement. Et on tombe sur un petit panneau qui mène à un petit marché couvert. À la fin du marché, on trouve la mosquée.

image

À mon avis, les Perses et les Arabes leur ont donné les plans et ils les ont lu à l’envers parce qu’à l’intérieur ça ressemble à ça :

image

image

image

Cette pagode est le minaret de la mosquée.
Et ce grand temple est la salle de prière :

image

Blague à part, l’endroit est très joli, calme (ce qui est rare ici) et il est amusant de chercher et de remarquer ça et la les petites touches arabisantes :

image

Et j’ai appris qu’un des piliers de l’Islam (corrigez moi si j’ai pas compris) dit de donner 2,5% de ses biens si on est suffisamment riche pour vivre à quelqu’un pour qu’il devienne suffisamment riche lui aussi.

On sort de la mosquée et je regarde un peu ce qui se vend dans le marché couvert :

image

On trouve vraiment tout et n’importe quoi.
Audrey qui commence à accumuler les kms va se reposer à l’hôtel et je repars à l’aventure. Je décide d’aller visiter la tour du tambour.
D’en haut, on a une vue sur la tour de la cloche :

image

La tour est entourée d’enormes tambours :

image

À l’intérieur, au premier étage, se trouve un musée du tambour chinois :

image

Ca me fait un peu penser au salon de mon beau frère.
J’ai prévu le coup parce qu’au moment de la visite, il y a un concert de percussion. Le concert commence :

image

L’effet est assez impressionnant. Comme dans tout les grands concerts, il y a celui qui joue le triangle. Ici il est à gauche :

image

On sent qu’il a tiré son instrument à la courte paille et qu’il a perdu le pauvre.
Puis la premiere partie du concert se termine et tout le monde change d’instrument pour ne taper maintenant que sur des tambours :

image

Avouez que ça a de la gueule avec tout le monde devant ces énormes tambours. Tout le monde ? Eh non :

image

Y a des jours comme ça.
Je monte à l’étage et il y a une exposition de meubles de la dynastie Qing (il me semble) :

image

image

(Ça me rappelle aussi le salon de mon beau frère)
Et un énorme tambour :

image

Que je sais pas comment ils ont trouve la peau de bête pour aller dessus. Et pas de traces de couture. Je comprends pas.
Je sors de la tour et je vais visiter les remparts qui font le tour de la ville. Il y en a pour 14 kms.
Deux anecdotes :
1. J’avais lu dans un bd sur la Chine que le moindre espace dans une file d’attente est utilisé en Chine. Je suis dans la file pour acheter le ticket pour les remparts et j’arrive au guichet. La dame du guichet me dit bonjour et me demande ce que je veux. Malheureusement, il y a 50cm entre le guichet et moi. Un gars en profite pour arriver par la droite et me passe devant en tendant des billets pour acheter son ticket. L’ai-je rembarré ? Bien sur que non. Je suis mille fois trop innocent pour ce pays. Mais je prends des cours en accéléré la. Toujours est il que dans une file en Chine, il faut être en permanence concentré. Sinon, c’est le dépassement (et plus c’est vieux plus c’est filou).
2. La contrebalance de l’anecdote 1. Je monte les marches du remparts. Et là, des chinoises me sautent dessus pour me faire repondre à un questionnaire de satisfaction sur la muraille (j’y suis depuis 2 minutes). J’essaye de le remplir (je mets « très bien » partout sauf pour l’accessibilité parce qu’il faut être touché par la grâce pour monter les 50 marches en chaise roulante). Et pendant que je le remplis je vois la fille a coté de moi qui enlève ses lunettes et celle en face qui commence à monter son téléphone vers moi. Bon j’ai compris. Je dis « photo? ». Et du coup c’est parti pour la séance avec chacune d’entre elle. Ah, le retour à la réalité va être dur. Et hier, un gars est venu discuter avec moi juste pour détourner mon attention pour que son copain me prenne en photo avec lui (C’est Audrey qui me l’a dit).
Si vous vous sentez seul et mal aimé, allez en Chine ! Vous serez une star juste parce que vous touchez le plafond du bus avec votre tête (et un nombre infini d’autres trucs)!
Et je ne vous parle pas d’Audrey en robe. Les Chinois se font des torticolis à la regarder (sans rire, c’est impressionnant).
Me voilà donc parti sur ces remparts. La plupart des gens le font à vélo mais j’ai envie de le faire à pied (et aussi, il y a une caution pour les vélos et j’ai pas confiance. Je suis trop innocent pour ce pays comme j’ai dit).
Je pars de l’énorme porte sud :

image

Et je longe les remparts vers l’est :

image

image

De temps en temps, des petites tourelles pour les archers agrémentent la ballade :

image

À un moment, un groupe de cyclistes m’arrête. « Photo, photo ».
« Non, arrêtez, j’ai aussi une vie privé ! Laissez moi tranquille, merde quoi ! »
Bon finalement, c’était pour que moi je les prenne en photo.
« Vous etes surs que vous voulez pas un petit autographe ? Une petite photo dédicacée peut être ? »
J’arrive au premier coin des rempart :

image

Je continue, seul abruti à me taper les remparts à pied.
Et j’arrive au deuxième coin. C’est long. Il fait chaud. J’avais pour ambition de faire le tour mais ma motivation baisse.
J’arrive à la porte nord et je me dis que je vais rester là jusqu’à ce que le jour baisse pour voir les lampions s’allumer sur les remparts (j’aime les lampions). Et puis Audrey est à l’hôtel et je vais la rejoindre à 1h du mat si je fais tout le tour.
Je tourne donc autour de la porte nord.
Il y a des mariés qui se prennent en photo. La bas, les photos de mariés ça rigole pas :

image

Je vois aussi un groupe de gens qui font de la gym collective en bas :

image

On en voit partout en Chine. C’est très amusant à regarder.
Et le jour tombe, je peux prendre ma photo des remparts au crépuscule :

image

image

Et vite vite courir rejoindre Audrey. On va visiter la ville de nuit :

image

Et vous aurez que la tour de la cloche. Les autres photos, on dirait de l’aquarelle, mais avec trop d’eau et pas assez de peinture.
Et dodo !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s